5 astuces pour un mariage serein

mariage dans la drome

Alors, comment être serein le jour du mariage ? Souvent les mariés sont angoissés et veulent que tout se passe parfaitement bien.
Je le dis souvent : je fais un très beau métier. En étant photographe de mariage on voit de jolies choses, on est un témoin très privilégié, presque intime des mariés. Un mariage c’est une journée riche en émotions et en évènements, et forcément on se doit d’être prêt à tout. Et pour être serein le jour J il vaut mieux être prévoyant.

Parfois en rendez-vous je dis à mes futurs mariés « photographe prévoyant, photographe confiant ». Dernière cette petite rime il y a une réalité : mieux on est préparé, plus c’est simple pour nous – prestataires de mariages en général – de s’assurer que tout se passera comme sur des roulettes.

Découvrons ensemble mes cinq astuces pour un mariage serein et sans stress.

1. LE PLANNING

Souvent lors du premier rendez-vous avec un photographe les futurs mariés n’ont qu’une vague idée de leur planning. Ils ont l’heure de la mairie, parfois l’heure de la cérémonie religieuse… Et c’est souvent tout. Je recommande toujours vivement l’expertise d’une wedding planner pour se simplifier la vie.

Mais pas de panique : un planning ce n’est pas si compliqué. Cela permet surtout aux prestataires de savoir qui fait quoi à quelle heure.

Mon astuce ? Toujours prévoir large. Une petite marge de 15 minutes c’est toujours bon à prendre pour être serein. Et si jamais on est en avance, formidable, on aura plus de temps pour les photos de couple ! Un planning détaillé c’est la garantie d’une plus grande sérénité pour le jour J.

Dans le planning, prévoyez toujours un moment avec votre photographe pour les photos de couple. Je dis bien TOUJOURS. Pas 5 minutes entre deux cérémonies, mais bien un temps dédié. C’est un temps pour décompresser, pour se retrouver.

Souvent ça sera même la première fois de la journée que les mariés se retrouvent seuls et qu’ils réalisent vraiment qu’ils sont unis pour la vie. C’est mon moment préféré de la journée, et c’est ce qui compte le plus pour la majorité de mes mariés.

mariage aux petits charpeneys

Mon conseil ? S’échapper pendant le cocktail – en fin de journée – permet une lumière plus douce, une température plus agréable.

Vos invités ne remarqueront probablement pas votre absence – en même temps il faut dire que les verrines du vin d’honneur sont délicieuses… Euh je m’égare.

Je disais : une trentaine de minutes avec votre photographe pendant le cocktail pour vos photos de couple, c’est parfait, autant pour les photos que pour passer un bon moment à deux.

2. LES LIEUX

Je n’ai pas encore fait de mariage sur tous les lieux de réception de France (mais j’y travaille !). C’est pourquoi il est important de bien communiquer à son photographe les spécificités du lieu de réception, mais aussi par exemple de la mairie ou de l’église.

Certaines mairies peuvent être exiguës, mal éclairées. Certaines églises ont des perchoirs qui permettent un angle intéressant. Bien entendu, en plus des infos glanées auprès des mariés et d’internet, j’essaie au maximum d’être en avance au mariage pour me permettre un petit repérage et être plus serein.

Un bon exemple de disposition des tables.

Toujours en parlant des lieux, prévoyez dans l’idéal suffisamment d’espace lors du repas. Trop de tables dans une salle trop petite, c’est des serveurs à la peine, une chaleur étouffante pour les invités, mais aussi un véritable parcours du combattant pour votre photographe. Ce dernier doit en effet pouvoir se faufiler facilement parmi les tables pour assurer la capture d’un maximum de bons moments.

Enfin, dernier lieu et pas des moindres, celui où seront faites les photos de couple. Elles peuvent se faire sur le lieu de réception, sur le trajet voir même parfois carrément un autre jour que celui du mariage. Tout est possible. De mon côté j’ai une préférence pour la nature, les grands paysages. J’y vois un aspect romantique que le béton de nos villes n’a pas. Mais libre à chacun de faire là où il le souhaite ; le plus important c’est d’avoir des photos à son image.

3. LA LISTE DES PHOTOS DE GROUPE

Classique ou « à la cool » tout ce qui compte c’est d’avoir LA photo

C’est un grand classique des mariages. Personne n’y échappe. Ce n’est pas tous les jours qu’on arrive à réunir tout le monde, encore plus dans des jolis costumes et robes. C’est des photos que je trouve importantes, ce sont des photos qui resteront dans la famille pour des décennies, voir des générations.
Cependant cela peut vite virer au cauchemar si on manque d’organisation.

J’invite donc toujours les mariés à me communiquer une liste des différents sous-groupes qu’ils veulent. Et je les invite encore plus à aller à l’essentiel. Quand on a plus de cent invités cela peut vite tirer en longueur si on veut essayer des combinaisons improbables du style « les cousins germains par alliance du côté de la mère, avec puis sans leurs conjoints ». Plus on s’éloigne des gens importants pour les mariés, plus j’ai tendance à conseiller d’être concis. Personne ne veut de séance interminable sous un soleil de plomb. Ce sont des photos importantes, mais pas au point d’y passer la journée.

4. AVOIR UN PLAN B POUR TOUT

Prévoyez un plan B. Et un plan C. Si on veut être serein le jour du mariage il faut s’adapter. Le premier truc qui vient en tête c’est « Et s’il pleut ? ». Et souvent la réponse que j’ai c’est « On va croiser les doigts pour qu’il ne pleuve pas ! ». Alors oui… Mais non. On ne pas tout remettre au destin. Une salle de repli pour les invités, un préau ou un chapiteau peuvent être des solutions. Les parapluies transparents sont aussi un vrai plus pour moi : ça laisse passer la lumière.

Mariage pluvieux, mariage heureux.

De quoi faire une petite retouche maquillage et coiffure : ça peut servir ! Une chemise de rechange, du déodorant, de l’eau et une bonne dose de mouchoirs sont toujours un petit plus sur un mariage. Les témoins ne sont pas là que pour la mairie, ils peuvent être des petits couteaux suisses qui vous faciliteront la vie.

C’est important de s’adapter. Dans mon métier j’y suis tout le temps préparé : appareil photo de secours, objectifs de secours, toujours plus de cartes SD et de batteries « au cas où », copie des photos en double pendant et après le mariage. Vous pouvez retrouver toutes mes mesures pour être plus serein sur un mariage ici.


Vous l’aurez compris, un mariage ce n’est pas le bon jour pour tester la théorie de Murphy.

5. CONSIGNE POUR LES INVITÉS

Exemple assez récurent: le smartphone dans l’allée centrale.
Crédit photo: Hannah Stanley

Ils sont là, ils sont dans les campagnes, dans les villes, ils sont sur les réseaux sociaux… Ils sont – à mon grand regret partout. Je parle bien entendu des téléphones. Si les smartphones permettent des choses fantastiques, elles permettent aussi des photos où tous les invités ont leur nez scotché à l’écran. Pire encore : en plus de gêner le photographe, certains comportements peuvent même ruiner les photos. Je pense par exemple – à l’exécrable – flash de la tablette de tatie Josette. Ou le tonton qui s’est improvisé reporter et colle les mariés. Croyez-moi quand les photos du mariage seront inondés de téléphone, personne ne serein.

Un appareil photo ça peut déjà être déstabilisant, alors imaginez d’en avoir 100 braqués sur vous. Je sais que je vais sonner un peu boomer un disant ça mais : je vous encourage vivement à déconnecter vos invités. Qu’ils profitent de la cérémonie, ce sont des très beaux moments. Le photographe sera là pour faire des belles photos, c’est son métier, il est là pour ça. Les invités auront de jolies photos quelques semaines après le mariage, pas d’inquiétude !

Et si vous voulez découvrir plus de photos – en attendant peut-être celles de votre mariage 😉 – je vous invite à me suivre sur Instagram et Facebook.

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
Email
Florian Teyssier-Baglione

Florian Teyssier-Baglione

Florian est un photographe. Mais pas un simple photographe: un conteur d'histoire.
Ce qui le fait vibrer ? Raconter l'histoire des mariés, des couples et des familles.
Basé à Portes-Les-Valence, il raconte vos histoires à travers ses photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous
à la newsletter

Ne ratez plus un seul article !

Abonnez-vous
à la newsletter

Ne ratez plus un seul article !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.
Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.